Aménagements Place du 1er Août et Place de la Gare, Le Locle

Concours ouvert

Ville du Le Locle

1'500'000 CHF

Le Locle, Suisse

2014 

 
001_IS_3_RE_MAT_151028_2.jpg
 
14_PR_POINTE_présentation 150130.jpg
 
14_PR_ARV_MA_2_RT.jpg

Territoire

La ville du Locle est l’un des pôles de l’industrie horlogère jurassienne. Elle se développe à mi-chemin entre la Chaux-de-fond et la frontière française. À cet endroit, la vallée se resserre et offre une topographie singulière. La ville colonise le coteau et le plateau. Dans la plaine, le tissu urbain est dense, rationnel, planifié selon la production horlogère. Les constructions sont organisées selon un schéma ouvert, en bandes parallèles. Cet urbanisme horloger vaut au Locle d’être inscrit au patrimoine de l’UNESCO. Sur le coteau, les constructions sont plus profondes, résidentielles. Les rues serpentent le long les courbes de niveau. Là où le coteau n’est pas bâti, la végétation prolifère et offre un environnement végétal aux habitants. Le périmètre du concours se situe à la rencontre de ces deux territoires. La place du 1er aout et l’esplanade de la gare sont les deux polarités de la zone d’intervention. Le lien à tisser entre ces deux morceaux de ville singulière représente l’enjeu principal du présent concours.

 

Réseau de places

La ville du Locle est constituée d’un réseau de places qui parsème le tissu urbain. La place du 1er Août, au pied du coteau, tisse des liens directs avec les jardins de l’Hôtel de Ville et du Casino, la Place du Marché et l’Esplanade du Temple.

 

Position privilégiée de la gare

L’arrivée au Locle par le rail est une expérience saisissante. À la sortie du train, l’esplanade de la gare offre un panorama unique sur la ville et le paysage. Le voyageur découvre le tissu de la ville en contrebas et, en arrière-plan, les forets et les pâturages neuchâtelois. La transition du plateau de la gare au niveau de la ville d’effectue par un chemin traversant un coteau fortement boisé.

 

Place comme dilatation de la trame urbaine

L’urbanisme horloger de la ville est une grille de voiries efficiente et rationnelle. Les voiries délimitent les blocs et structurent le tissu. Les places du Marché ou du Casino naissent par la soustraction d’un élément et se trouvent bordées de rues sur leur côté. La Place du 1er Août semble échapper à cette structure rigide. Elle est, en effet, traversée par 3 voiries et se trouve à la rencontre de l’urbanisation du coteau et de la plaine. Ces conditions sont exploitées par le projet pour créer un lieu où voiries, espace public et trame urbaine se côtoient harmonieusement