Extension du collège En Brit, Yvonand

Concours ouvert

Commune d'Yvonand & ASIYE

16'000'000 CHF

Yvonand, Suisse

2015

 
001_IS_3_RE_MAT_151028_2.jpg
 
Capture d’écran 2016-05-17 à 10.39.34.png
 

Implantation

Les nouvelles constructions s’implantent selon deux intentions majeures : la création d’espaces extérieurs clairs et différenciés selon les besoins du programme et le regroupement fonctionnels des usages scolaires. L’implantation de deux volumes permet en effet d’obtenir trois espaces interconnectés définis par les constructions. Ces différents préaux offrent la possibilité d’être utilisé de manière indépendante ou regroupé. Ils offrent chacun des espaces couverts et des ouvertures vers le paysage. De plus, les entrées des bâtiments existants et projetés se regroupent logiquement. Ainsi, la salle de gymnastique est en lien direct avec la grande salle au nord-ouest du site et le bâtiment des classes se met en relation avec les autres constructions dévolues à l’enseignement. En dehors des heures de cours, ils complètent le réseau de mobilité douce. En effet, il est possible de les traverser pour relier les différents accès du site. Le préau nord-ouest donne accès à la salle de gymnastique et au réfectoire, permettant ainsi aux élèves et aux professeurs de circuler efficacement entre les deux salles de sport et les équipements extérieurs en bordure nord du site. De plus, il offre un préau dédié aux bâtiments B1 et B7. Le préau sud distribue les entrées principales du nouveau bâtiment de classes et des constructions existantes (B8, B9). Une entrée secondaire au réfectoire offre un accès direct au préau. Le préau est accueille quant à lui les élèves déposés en voiture par la nouvelle route de desserte. Il offre un accès direct nouveau bâtiment de classes et connecte ce dernier aux classes de maternel (B4). Afin de minimiser l’impact des nouvelles constructions sur les riverains, l’implantation privilégie une mise à distance de la volumétrie la plus importante. En effet, l’important gabarit de la salle de sport ainsi que sa fréquentation en dehors des heures d’enseignement ont poussé placer ce programme à distance des pavillons résidentiels. Le bâtiment scolaire, dont l’occupation n’interfère pas avec les voisins, est situé à l’est. La façade la plus petite est ainsi présentée aux habitations afin de limiter l’impact volumétrique sur les dégagements et les vues des villas.

 

Projet

Pour des raisons d’économiques, le projet prend le parti de construire les volumes entièrement hors sol. En effet, les cartes de l’Office Fédéral de la Topographie signalent que le tracé actuel de la Menthue est une correction de l’ancien lit qui se situe tout proche du site. Les quelques sondages réalisés aux alentours du site révèlent que la qualité du terrain se détériore à seulement quelques mètres sous la surface. Le projet évite ainsi de coûteux travaux de terrassement et prévient tout incident dû à une arrivée intempestive d’eau souterraine. La salle de sport et les classes sont conçues en deux constructions indépendantes afin de garantir facilement une réalisation en deux phases.

 

Salle de sport

Le projet répond aux besoins scolaires édictés dans le programme du concours tout en offrant un caractère emblématique à l’échelle des communes membres de l’ASIYE. Une succession de toitures recouvre le bâtiment et s’adapte aux différentes parties du programme. Trois grandes toitures abritent l’aire d’évolution de la salle triple. Une série de toitures plus petites protègent quant à elle les vestiaires, le réfectoire et le reste des services.

Depuis le couvert signifiant l’entrée à l’échelle du site, un hall en double hauteur permet l’accueil et la distribution vers les salles de sport, les salles des maîtres et de théorie ou le réfectoire. Un second hall permet un usage mixte ou séparé de la salle de sport et du réfectoire, ainsi que l’accès aux livraisons. Depuis le hall principal, un escalier mène les usagers vers la galerie surplombant l’aire d’évolution. Cette galerie est dimensionnée pour recevoir cent cinquante spectateurs et donne accès aux vestiaires. Cette distribution par la galerie permet de s’affranchir de longs couloirs entre les vestiaires et les salles de sport. L’aire d’évolution bénéficie dans ses différentes configurations (salle triple ou individuelle) d’un volume et d’un éclairage de qualité. La toiture reprend la volumétrie de trois petites salles tout en offrant une spatialité unique à la grande salle.

Un bandeau sur le long côté de la salle de sport au sud permet d’entretenir une relation au niveau du sol avec l’extérieur et le terrain de football. Les ouvertures latérales sont placées de manière judicieuse pour offrir aux utilisateurs d’un coté des vues cadrées sur le cordon boisé de la Menthue, de l’autre sur le crêt de la Baume. Le grand escalier et les vestiaires bénéficient de lumière naturelle par des ouvertures zénithales en toiture.

 

Bâtiment des classes

La volumétrie du bâtiment se lit comme une transition entre les pavillons d’habitation et les équipements scolaires. Une construction se voulant domestique, mais dialoguant avec le volume de la salle de sport. Le bâtiment ménage deux couverts à l’échelle des préaux adjacents tout en signifiant ses accès. Le hall d’entrée offre deux espaces d’accueil de tailles différentes qui conduisent les élèves vers l’escalier principal. Aux étages, le hall de distribution s’étend jusqu’en façade et offre des vues différenciées en direction du village et du crêt des Baumes. Les classes d’enseignement se situent aux étages tandis que les salles de science, de préparation ainsi que les locaux annexes prennent place au rez-de-chaussée.

 

Aménagements extérieurs

Les préaux conservent les équipements déjà présents sur le site (couverts, places vélos, etc.) et sont complétés par les demandes du programme. Les couverts d’entrées des nouveaux bâtiments protègent les élèves en cas de mauvais temps. De nouvelles places vélos et quelques bancs participent à l’animation des préaux. La majorité des arbres existants est conservée. Les arbres supprimés sont compensés dans le périmètre de l’école. Le parking existant est agrandi dans le même espace et porté à 60 places engazonnées. Une boucle en sens unique permet aux véhicules de rejoindre la nouvelle route menant au Chemin de Coppet. En bordure de la zone villa, de nouveaux jardins familiaux sont réalisés comme mesure d’accompagnement pour les voisins. Cette implantation favorise les relations sociales entre riverains et exploitant des jardins tout en créant un filtre par rapport à la nouvelle route. Les 30 places supplémentaires pour voitures sont créées dans de petites poches le long de l’Avenue des Sports, celles-ci n’étant utilisées que pour les événements sportifs. L’aire de jeu située à l’emplacement de la salle de sport est déplacée au sud du site. Les jardins familiaux non affectés par le terrain de jeux pourront continuer à être exploités.